Accueil
copyright 2007 - D.Leblanc
Accueil
Le QI
Etes-vous surdoué ?
Sûr d'être surdoué !
Ca se soigne ?
Pas surdoué ?
Adulte surdoué ?
Dans la jungle des appellations
Parent ?
Enseignant ?
Un mutant ?
Créativité
Textes officiels
Foire aux questions
Liens utiles
Lexique

              Simple annexe  du site des arts plastiques du collège Mangin, cette rubrique consacrée aux enfants « précoces » (pour les adultes je parlerai de "surdoués") ne s'intéressait initialement qu'au seul rapport - éventuel - entre la créativité et l'intelligence.
     Seulement, de recherches en résumés, la petite rubrique initialement prévue a grossi, jusqu'à former la matière même d'un site internet conséquent consacré aux surdoués. Bien sûr, sa dominante reste pédagogique, et autant que possible orientée vers la recherche de solutions.

     Le sujet, il est vrai, est passionnant. L'enfant précoce, du moins celui qui nous intéresse ici, pose d'abord et paradoxalement problème. Il pose problème chez lui, il pose problème en classe. Il pose problème surtout s'il n'est pas un minimum reconnu dans sa spécificité, comme le sont par exemple les enfants dyslexiques. Mais, quand tout se passe bien, aider ces enfants à passer un cap difficile n'est pas seulement leur rendre service. C'est aussi offrir à notre société  un capital humain dont elle aura le plus grand besoin pour relever les lourds défis du siècle qui commence. 
                                                                                                                     
Dominique Leblanc


Du même auteur :
site des arts plastiques du collège Mangin, Sarrebourg

Brevet des collèges : aide à la préparation de l'épreuve d'histoire des arts
Trousse art : mythe, ou réalité ?

 


 

     Sans être abondante, la littérature sur la précocité est très complète. Le sujet a été largement défriché depuis une vingtaine d'années, par des auteurs comme Arielle Adda, Monique De Kermadec, Jeanne Siaud-Facchin ou Jean-Charles Terrassier (voir liens utiles). Les outils existent, des solutions aussi, parfois.


    Reste que pour le grand public (enseignants y compris) pour les enfants concernés, cela reste bien flou. C'est à eux, via leurs parents surtout, que je m'adresse ici.
    Certains de mes élèves sont - forcément - des enfants précoces. J'espère qu'ils trouveront dans ces pages de quoi mieux se comprendre.

 

 

Enfants précoces : combien sont-ils ? Les livres qui traitent de la précocité débutent souvent par quelques statistiques, et je ne dérogerai pas à cette règle :

 

       Sachant qu'entre 2%  et 5% (suivant les sources) des enfants sont considérés comme 

« précoces», et considérant qu'il y a dans mon collège  650 élèves, cela signifie que deux douzaines d'entre eux  ressortent de cette catégorie particulière.


      Diable, vous dites-vous peut-être, voilà au moins 24 bons élèves d'assurés pour l'établissement, une classe complète !
Malheureusement, c'est plus compliqué que cela ; il est par exemple probable qu'un certain nombre de ces élèves à priori plus intelligents que la moyenne soit en difficulté scolaire et relationnelle, du fait même de cette "intelligence" qui a une fâcheuse tendance à s'arrêter au bord de la route.


 

                         

                                                 

                                               



                     Gaston Lagaffe présente indubitablement certaines caractéristiques de l'enfant précoce...

 

 

 Un surdoué sur deux a redoublé au moins une fois

La moitié a des problèmes scolaires

20% n'obtiendront pas le baccalauréat

 

    
         C'est le grand problème, le grand mystère, souvent évoqué dans les médias qui aiment les contradictions. Il s'agit bien sûr et heureusement de statistiques portant sur les seuls enfants détectés, ce qu'oublient généralement de mentionner les articles de presse qui abordent le sujet.

 

        Cependant, si les enfants précoces n'ont généralement pas posé de gros problèmes lors de leur passage en primaire, le collège et l'adolescence sont pour eux le lieu et le temps de tous les dangers, les premières vraies difficultés apparaissant au niveau de la quatrième, avec risque d'éclatement en vol en classe de troisième : un palier d'orientation par ailleurs quasi définitif !

 

      Nulle recherche d'élitisme, en conséquence, dans le fait de s'intéresser à ces enfants : avec 50% des enfants surdoués ayant des problèmes scolaires, nous sommes dans le même cas de figure que celui des enfants scolarisés avec des difficultés de compréhension. Comment les aider à réussir, comment aider leurs parents à les accompagner, comment apprendre aux enseignants à mieux les percevoir ?

Comment les aider, surtout si personne ne voit "où est le problème" ? (l'enfant intelligent est censé s'en tirer toujours et tout seul !).

 

 

 

 

     Précisons tout de suite que je n'ai pas de formation scientifique en psychologie  et ne suis pas non plus enseignant dans une section spécialisée EIP ; il ne s'agit ici que d'un travail de synthèse, de "vulgarisation", avec  assez peu d'extrapolations personnelles. Néanmoins, j'ai soumis ces pages à quelques filtres critiques, et je remercie particulièrement les animateurs du forum http://adulte-surdoue.fr pour leurs remarques pertinentes et leurs encouragements.

D'autre part :  j'ai pu développer ici quelques pages sur les adultes surdoués, mais le corps de mon propos reste l'enfant précoce en difficulté scolaire.

A noter encore
que cette "extension" du site des arts plastiques n'a pas été soumise à quelque validation institutionnelle que ce soit, étant postérieure au site principal. Mes propos n'engagent que moi, et peuvent légitimement être contestés, surtout si la recherche dans le domaine de la précocité fait apparaître de nouvelles pistes.

 

 

 

 

Remarque : ce n'est pas parce que je n'ai rien inventé - ou bien peu - que je souhaite voir repris ailleurs mes pages de synthèse sans autorisation, ni référence explicite à ce site.

 

                                                                                                                             contact : artsplas@laposte.net

 

                             

Paru en mai 2012                           
                                                                                Mise à jour : 11 06 2015